Améliorer le diagnostic et la prise en charge des tumeurs cérébrales de l'enfant

par : Pierre-Aurélien Beuriat

20
Contributeurs
70
Jours restants
comment ça marche ?

À propos de ce projet

Les enfants meurent encore à cause de tumeurs du système nerveux central (cerveau et moelle épinière) malgré les avancées thérapeutiques de nos jours.

Les tumeurs cérébrales sont les tumeurs solides les plus fréquentes chez les enfants et sont la deuxième cause de décès lié à un cancer chez l’enfant. Leur pronostic dépend du type histologique, de la localisation, de l’extension de la tumeur et de la sensibilité aux traitements.

Pour améliorer les résultats de leur survie, il faudrait faire un diagnostic plus précoce de la nature de la tumeur pour mettre en place des traitements efficaces et dans certains cas éviter les agressions et les séquelles liées au traitement chirurgical.

Pour définir la nature et l’agressivité des tumeurs cérébrales, il faudrait coupler à l'IRM cérébrale initiale d'autres techniques qui pourraient permettre de préciser le diagnostic en utilisant comme marqueur le métabolisme propre de la tumeur.

Une des pistes serait l’utilisation d’un système d’imagerie mixte qui couple à la fois l’IRM morphologique à une autre modalité d’imagerie (Tomographie par Émission de Positron  : TEP) appelée TEP/IRM.

L'acquisition simultanée des images TEP et IRM permettrait d'améliorer la précision des informations données par l'examen sur la tumeur et permettrait de définir non seulement son extension, sa localisation mais aussi sa nature histologique.

L’expérience de la TEP/IRM dans le domaine des tumeurs cérébrales de l’enfant est encore peu étendue et pas encore réalisée en France. Bien que la TEP/IRM semble avoir un potentiel fort, son utilisation dans le domaine reste encore à démontrer.

L’étude que nous souhaitons mener doit se faire en deux étapes et a pour but final d'améliorer le traitement et la qualité de vie des enfants atteints d’une tumeur cérébrale.  Dans certains cas, il pourrait être possible  d'éviter une intervention chirurgicale lourde avec des risques de séquelles graves pour l'enfant.

Etapes

1) La première étape consiste à démontrer la faisabilité pratique de l’examen TEP/IRM chez des enfants atteints d'une tumeur cérébrale. Pour cela il faut faire passer l'examen à dix enfants.

2) Si d'un point de vue pratique l'examen est réalisable, une étude nationale pourra être envisagée. Plus d'enfants pourront alors bénéficier de l'examen. On pourra ainsi établir pour chaque type de tumeurs cérébrales de l'enfant ses caractéristiques précises TEP/IRM.


 


Budget : 15 000 €

Libellé
Montant
coût de l'examen TEP/IRM
15 000 €

Le budget total de l'étude est de l'ordre de 55000 euros. Nous avons déjà obtenu 27000 euros de la part de la Fondation des Hospices Civils de Lyon.

Le budget est important car l'examen de TEP/IRM est un examen cher (1500 euros/patient).  Nous souhaitons financer les examens des enfants avec la campagne Thellie.

Le reste du budget est lié aux coûts de personnel, de matériel et d'assurance nécessaires à la réalisation de cette étude.

Si la campagne est dépassée, le reste du budget Thellie permettra de financer les autres postes de dépenses.


Approuvé par

Hospices Civils de Lyon

Ce projet a fait l’objet d’une validation scientifique par la Commission Recherche des Hospices Civils de Lyon.

Les Hospices Civils de Lyon, 2ème CHU dans le domaine de la recherche encouragent et soutiennent la recherche dans de nombreux domaines : recherche clinique, recherche translationnelle, mise en place de cohortes de patients, la recherche sur les organisations ou la recherche paramédicale afin d’accélérer l’accessibilité des innovations à nos patients.