Présentation de l'Equipe et du contexte du projet DIANE

Deshmukh GOPAUL   13 août 2019

Dans cette première actualité, nous allons vous en dire un peu plus sur nous, et sur le contexte de ce projet ambitieux qui nous tient à cœur.

Depuis cinq ans, l’Institut Pasteur monte une équipe pour participer à la compétition internationale de biologie de synthèse iGEM. Cette année encore, l’aventure a réuni dix étudiants aux profils bien différents autour d’un projet qu’ils ont élaboré au cours de plusieurs semaines de recherche. Après avoir fait ressortir des problématiques qui leurs étaient propres, le vote collectif a déterminé celle qui semblait la plus importante aux yeux de tous.

C’est ainsi que nous avons créé DIANE : l’outil de diagnostic rapide et efficace des infections bactériennes.

Depuis, le projet a grandement évolué avec l’aide de nos trois coachs, et de notre responsable de laboratoire. Nous croyons aux bénéfices que nous apportent la variété de nos profils et la particularité de chacun, nécessaires à la force d’une équipe et à la réussite d’un projet.

Nous vous proposons maintenant de rencontrer ceux qui composent l’équipe multidisciplinaire iGEM Pasteur Paris 2019. Du plus petit au plus grand :


Laurence Vigne

Laurence a 20 ans et est étudiante en deuxième année à Chimie ParisTech. Elle vient de Caen et a rejoint la région parisienne il y a maintenant 3 ans lors de son entrée en classes préparatoires PCSI/PC dans le très sélectif Lycée Geneviève à Versailles. Ayant également vécu 3 ans aux Texas, son anglais parfait est un atout indéniable pour l’équipe.

Pourquoi as-tu décidé de rejoindre l’aventure iGEM ?

Mes études tournent autour de la chimie, je voulais aussi découvrir la biologie ! Ce qui m’a motivée à rejoindre iGEM, c’est aussi le fait de travailler avec des étudiants qui viennent de partout.


Léa Durix

A 21 ans, Léa vient de Toulon. Elle est étudiante en cinquième année post-bac, à Sup’Biotech. La richesse de la formation au sein de cette école d’ingénieur lui a permis de se spécialiser dans les biotechnologies. Ses connaissances et son expérience en laboratoire lui font naturellement prendre la tête de nos travaux de recherche en biologie moléculaire et cellulaire.

Pourquoi as-tu décidé de rejoindre l’aventure iGEM ?

Pour l’opportunité de rencontrer des étudiants de différentes formations, me permettant ainsi de diversifier mes compétences pour mener un projet, de la recherche d’idées jusqu’à la preuve de concept !


Tara Fournier

Tara a 22 ans et est originaire de Nouvelle-Calédonie. Elle est également étudiante en cinquième année à Sup’Biotech. Après plusieurs stages en recherche médicale, notamment à l’Institut de la Vision, elle a décidé d’intégrer l’équipe iGEM Pasteur Paris 2019 pour s’engager une fois de plus à faire progresser la science. Aux côtés de Léa, elle apporte son savoir-faire en laboratoire lors de la réalisation des expériences.

Pourquoi as-tu décidé de rejoindre l’aventure iGEM ?

L’iGEM représente le meilleur moyen de me surpasser dans un domaine qui me passionne particulièrement, et pour un projet qui me tient réellement à cœur.


Elise Cambon

Elise a 24 ans et est étudiante en M2 « Droit de la Création et du Numérique » à l’université Jean Monnet. Alliant créativité et intérêt pour la propriété intellectuelle, elle a décidé de mettre à profit ses compétences dans un projet multidisciplinaire entièrement construit par des étudiants. Ses talents d’illustratrice nous permettent d’expliquer notre projet à tous les publics et de les sensibiliser au problème de l’antibiorésistance.

Pourquoi as-tu décidé de rejoindre l’aventure iGEM ?

Participer à iGEM représente pour moi l’opportunité de porter un projet de A à Z tout en découvrant de nouveaux horizons et aussi de développer de nouvelles compétences.


Clara Delamare

Clara a 22 ans et est en M2 « Droit de la Propriété Intellectuelle Appliquée ». Intéressée par les évolutions auxquelles la société est soumise, elle a décidé de diriger ses études de droit vers la propriété intellectuelle et de participer à iGEM, ce qui lui offre l’opportunité de mettre en application ses connaissances autour d’un projet concret.

Pourquoi as-tu décidé de rejoindre l’aventure iGEM ?

iGEM c’est une opportunité unique de participer à un projet aidant la médecine et à l’international.


Alexandre Zidat

Alexandre a 22 ans et est étudiant en deuxième année à l’ESPCI (Ecole Supérieure de Physique et de Chimie Industrielles). Passionné par l’interface physique/chimie et portant un grand intérêt pour le domaine de la biologie, il est passé par deux ans de classes préparatoires PCSI/PC* au lycée Fabert à Metz puis est rentré à l’ESPCI et a rejoint iGEM où la transdisciplinarité est fondamentale.

Pourquoi as-tu décidé de rejoindre l’aventure iGEM ?

Beaucoup de personnes d’horizons différents et diverses disciplines : c’était une perspective très stimulante. Je ne pouvais pas résister.


Marie Sabatou

A 22 ans, Marie est étudiante en double-diplôme entre deux écoles d’ingénieur : Chimie ParisTech et AgroParisTech. Après deux ans de classes préparatoires PCSI / PC* au lycée Montaigne de Bordeaux, elle a intégré une école de chimie : son plus grand souhait. La découverte de la biochimie l’a alors convaincue de poursuivre ses études dans le domaine de la santé et donc dans une deuxième école. La combinaison de ces deux formations lui permet de s’intégrer dans la multidisciplinarité du projet iGEM.

Pourquoi as-tu décidé de rejoindre l’aventure iGEM ?

Sortir du contexte académique pour savoir où je me vois concrètement plus tard. iGEM c’est un avant-goût d’un projet professionnel passionnant avec des personnes très différentes, mais qui se retrouvent autour d’une volonté commune : se sentir utile et faire progresser la recherche en santé.


Ronan Soudy

A 21 ans, Ronan est étudiant en deuxième année d’école d’ingénieur à Chimie ParisTech. A la fois breton et parisien, il s’était destiné à la biologie au commencement de ces études supérieures. Mais après deux ans de classes préparatoires BCPST, il a finalement choisi d’intégrer une école de chimie. Il n’a cependant jamais quitté son attrait pour la santé comme en témoigne son engagement pour iGEM.


Pourquoi as-tu décidé de rejoindre l’aventure iGEM ?

Pour moi iGEM c’est avant tout une expérience hors du commun alliant des étudiants de tous les domaines, allant de la biologie au droit, en passant par la chimie ou même encore la physique. C’est ce mélange des disciplines qui m’a amené à participer à cette aventure.


Quentin Mosagna

Quentin a 21 ans et est étudiant en deuxième année d’école d’ingénieur chimiste à Chimie ParisTech. Avant de s’engager dans des études d’ingénieur il a fait un an de PACES (Première Année Commune aux Etudes de Santé) pour entrer en études de pharmacie mais a décidé de se réorienter vers une formation plus scientifique, plus technique et plus spécialisée en chimie. Il a fait deux ans de classes préparatoires PCSI/PC* au lycée Chaptal à Paris puis est entré à Chimie ParisTech. Cette détermination lui permet de s’impliquer dans de nombreuses tâches au sein du projet.
 

Pourquoi as-tu décidé de rejoindre l’aventure iGEM ?

L’envie de mettre en application concrètement mes connaissances en chimie au sein d’une équipe multidisciplinaire pour un projet dans le domaine de la santé.


Vincent Saverat

Vincent a 23 ans et après deux ans de classes préparatoires PCSI/PC au Lycée Jérôme Lalande de Bourg-en-Bresse, il est entré à L’ENS Paris Saclay en spécialité chimie. Il s’apprête désormais à intégrer un M2 Sciences du Vivant, motivé par son envie de conjuguer chimie et biologie. C’est aussi pourquoi il a décidé de participer à iGEM.
 

Pourquoi as-tu décidé de rejoindre l’aventure iGEM ?

J’ai souhaité participer à la compétition iGEM au sein de l’équipe de l’Institut Pasteur de Paris car je suis intéressé par la construction d’un projet transdisciplinaire permettant de répondre aux problématiques de notre siècle.


Trois coachs sont présents à nos côtés : Maria Vittoria Mazzuoli, Mathieu de Jode et Chloé Charendoff. Maria Vittoria est en quatrième année de doctorat spécialisé en microbiologie. Elle étudie notamment l’expression des facteurs de virulence chez les streptocoques. Mathieu a commencé sa thèse il y a maintenant deux ans. Il s’intéresse à la phagothérapie dans l’optique de l’appliquer aux patients atteints de mucoviscidose. Chloé est également en deuxième année de doctorat. Elle cherche à comprendre la réponse d’une cellule hôte à une infection microbienne, par Chlamydia plus particulièrement.

Pour finir, nous sommes encadrés par le Dr. Deshmukh Gopaul, Directeur de Recherches à l’Institut Pasteur en charge du pôle Design de la Biologie et du programme iGEM depuis 2015.


A 14, nous avons beaucoup progressé depuis notre première réunion en février 2019. Après une longue période de réflexion sur le contenu du projet que nous souhaitions mener, nous avons entamé des démarches de recherche bibliographique, planification, communication et recherche de financement. Depuis juillet, nous disposons entièrement du laboratoire à Pasteur dans lequel nous réalisons les expériences de biologie et chimie afin d’obtenir notre preuve de concept. En parallèle, nous travaillons sur la construction d’un prototype fonctionnel, ce qui mobilise nos compétences en électronique, design de produit et programmation informatique. Tout cela est également rendu possible grâce à des partenariats que nous avons créés en allant présenter notre projet à des industriels.

Le développement d’un site Internet et la participation à des actions d’enseignement, de vulgarisation et de communication autour de notre projet font aussi partie de nos objectifs.

Enfin, nous travaillons continuellement sur la recherche de fonds afin de mener à bien toutes ces actions et d’emmener notre projet le plus loin possible, jusqu’à Boston (et au-delà…).