Les chiens pourraient-ils détecter les personnes asymptomatiques infectées par le virus de la Covid19 ?

par : Frédérique Retornaz

10
Contributeurs
65
Jours restants
comment ça marche ?

À propos de ce projet

Toutes les personnes infectées par le virus de la Covid-19 peuvent transmettre le virus. C'est évidemment le cas lorsque les symptômes sont déclarés mais aussi lorsque les personnes sont en phase d'incubation ou chez les personnes asymptomatiques.

Un excellent moyen pour détecter l'infection virale chez l'humain est sa détection précoce par l'odeur qu’elle émet, c'est-à-dire en se fondant sur les composés organiques volatils générés lors de l'infection virale.

Ce projet de recherche consiste en une preuve de concept que la Covid-19 génère une odeur spécifique, ce en utilisant des chiens détecteurs d 'odeur.

L'objectif de ce projet de recherche est de déterminer si les chiens de détection sont capables d’identifier les personnes asymptomatiques infectées par le virus de la Covid-19 comparativement à des personnes symptomatiques et des personnes non infectées.

Nous souhaitons ainsi développer plusieurs équipes de chiens avec leurs conducteurs comme outils de détection de l’odeur humaine de la Covid-19 en intérieur et extérieur que les personnes soient symptomatiques ou asymptomatiques.

Le chien et son conducteur seront à terme un outil de détection mobile, de masse, instantané, abordable, non invasif, fiable et spécifique permettant de contribuer au contrôle du virus de la Covid 19.

Etapes

ETAPES REALISEES

En 2020

- Mise en place du Projet CoviDetectionDogs et de l'équipe de travail qui se compose de 6 partenaires et de ses experts :

  • Hôpital Européen / Marseille (promoteur de l'étude clinique et responsable de l'appel aux dons)
  • Center for the Study of Medical Assistance Canines (CMAC) / Indianapolis (éducation canine)
  • Animalin / Aurimont (éducation canine)
  • ACADIA / Livron (éducation canine)
  • Smart Animal Training / Indianapolis (éducation canine & statistiques)

En 2021

- Rédaction du protocole d'éducation canine et de test de discrimination des odeurs, Établissement de l'analyse statistique.

- Avis favorable donné par le Comité Protection des Personnes (CPP) pour le prélèvement des odeurs sur les personnes en juin 2021.

- Lancement de la phase de sélection et d'inclusion des sujets de l'étude, et collecte des échantillons d'odeurs par l'Hôpital Européen Marseille (plus de 100 échantillons déjà collectés).

- Présentation du protocole de l'étude expérimentale d'apprentissage et de test de discrimination auprès du Comité Ethique en Expérimentation Animale.

EN COURS DE REALISATION

10/2021

- Éducation de 8 chiens de détection répartis dans les centres Animalin et ACADIA pendant 2 mois, avec le CMAC.

- Méthode d'éducation positive.

- Suivi régulier de l'avancement des progrès d'éducation des chiens et évaluation de l'apprentissage avant la phase de test.

A venir : 

5 jours de tests en salle. Collecte des réponses des chiens par différents outils très fins d'analyse du comportement et de la physiologie, afin de lever toute ambiguïté de réponse des chiens. (12/2021)

- Traitement des données, Rédactions de l'étude et Communication des résultats. (début 2022)

Budget : 29 000 €

Libellé
Montant
Essais Cliniques (sélection de personnes et collecte de leurs odeurs corporelles)
15 000 €
Dépenses de recherche, analyses statistiques, publications scientifiques
10 500 €
Communication et juridique
3 500 €

Cette étude de recherche clinique collectera des odeurs auprès de 160 personnes

· 50 Patients infectés par SARS-COV-2 asymptomatiques

· 50 Patients infectés par SARS-COV-2 symptomatiques

· 60 Patients non infectés au SARS-COV-2 et asymptomatiques

L'étude nécessite des dépenses d'essais cliniques, d'éducation canine (8 chiens), d'observation et d'analyse des réponses des chiens, et de communication scientifique, par les partenaires : Hôpital Européen, Center for the Study of Medical Assistance Canines,  Animalin, ACADIA et Smart Animal Training.

Le coût total de cette étude est de 109 000€ mais l'équipe de recherche a déjà obtenu le soutien financier (mécénat) de :

  • La Fondation GECINA qui s'est engagée sur un financement pour un budget de 60 000€ ;
  • Animalin qui s'est engagée à hauteur de 10 000 € ;
  • L'ARAPL a contribué à hauteur de 10 000 €.

Le solde à financer est ainsi de 29 000€, objet de la présente campagne d'appels aux dons! Merci pour votre soutien et votre générosité!

Approuvé par

Hôpital Européen Marseille

Ce projet a été approuvé par la Direction de la Recherche Clinique de l’Hôpital Européen Marseille. Il a obtenu l’avis favorable du Comité de Protection des Personnes (CPP) en juin 2021